En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Les multiples visages de Bucarest

Vous êtes ici : Accueil > Vos Vacances > Les multiples visages de Bucarest
EUROPE, ROUMANIE, BUCAREST
Demi-pension, Pension complète
CLIMS
46€/j./pers en pension complète

Capitale tourmentée de la Roumanie, se dressant entre le Danube et les monts Carpates, Bucarest est une ville aux multiples visages. Mystérieuse avec ses églises cachées au fond des ruelles, grandiose avec ses édifices ayant survécu à Ceausescu, mais aussi triste et glauque avec ses blocs de béton gris typiques de l'ère communiste.
Malgré les nombreuses modifications apportées sous la dictature, Bucarest a gardé quelques endroits lui permettant de conserver le titre de « petit Paris », surnom donné dans les années 1930 en raison de ses longs boulevards plantés d’arbres. Pour la petite histoire, on y trouve également un arc de triomphe, sur la vaste chaussée Kisseleff, plus longue que les Champs Elysées…
Melting-pot d’architectures diverses, Bucarest se découvre à pied. Au programme des balades : la Curtea Veche, les ruines du palais du XVe siècle, construit par Vlad l'Empaleur (fondateur de la ville et source d'inspiration du personnage de Dracula), les églises orthodoxes, les manoirs en style Second Empire, l'architecture staliniste maladroite de la période communiste et le Palais du Parlement, une construction énorme avec six mille pièces  qui est le deuxième plus grand bâtiment du monde, après le Pentagone.

A partir de €,
E


46€/j./pers en pension complète

Capitale tourmentée de la Roumanie, se dressant entre le Danube et les monts Carpates, Bucarest est une ville aux multiples visages. Mystérieuse avec ses églises cachées au fond des ruelles, grandiose avec ses édifices ayant survécu à Ceausescu, mais aussi triste et glauque avec ses blocs de béton gris typiques de l'ère communiste.
Malgré les nombreuses modifications apportées sous la dictature, Bucarest a gardé quelques endroits lui permettant de conserver le titre de « petit Paris », surnom donné dans les années 1930 en raison de ses longs boulevards plantés d’arbres. Pour la petite histoire, on y trouve également un arc de triomphe, sur la vaste chaussée Kisseleff, plus longue que les Champs Elysées…
Melting-pot d’architectures diverses, Bucarest se découvre à pied. Au programme des balades : la Curtea Veche, les ruines du palais du XVe siècle, construit par Vlad l'Empaleur (fondateur de la ville et source d'inspiration du personnage de Dracula), les églises orthodoxes, les manoirs en style Second Empire, l'architecture staliniste maladroite de la période communiste et le Palais du Parlement, une construction énorme avec six mille pièces  qui est le deuxième plus grand bâtiment du monde, après le Pentagone.